Crédit maison

Le crédit maison

Rapide

À votre écoute

Efficace

Le crédit maison

Rapide

À votre écoute

Efficace

3 étapes indispensables pour le crédit de votre maison

 Rêve d’une vie et investissement financier conséquent : acheter un bien immobilier est un savant mélange des deux. Que ce soit pour l’acquisition d’un appartement ou d’une maison, un achat de ce type nécessite une préparation minutieuse pour éviter des déconvenues désagréables. Le crédit pour une maison est une bonne alternative au crédit privé.

 Quelles sont les trois étapes indispensables pour acheter votre maison ? Quels sont les pièges à éviter ? Comment vous lancer dans cette aventure en y étant bien préparé ? Dans cette rubrique, trouvez tous les conseils dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet.  Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir l’acquisition de votre maison.

Crédit piscine

Crédit piscine

Le crédit piscine Le crédit de piscine au meilleur taux, c'est chez Créditgram. Construire une piscine est un rêve pour vous ? Vous souhaitez vous lancer mais ne savez pas comment la financer ? Vous n’avez qu’une partie de la somme nécessaire ? Obtenir un crédit privé...

Crédit rénovation

Crédit rénovation

Le crédit rénovation Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation dans votre appartement ou dans votre maison ? Vous projetez d’agrandir votre espace de vie et de construire des pièces supplémentaires ? Vous voulez rafraîchir et moderniser votre décoration ou les...

Première étape : définir les contours de votre projet immobilier

Appartement, maison, ancien, neuf, à construire, pour habiter, pour louer… réaliser un projet immobilier permet d’avoir l’embarras du choix. Cette grande liberté, bien que très agréable, est parfois difficile à appréhender pour les primo-accédants. Au contraire, si vous avez déjà acheté un bien immobilier à une ou à plusieurs reprises, il vous sera plus facile de vous concentrer sur l’essentiel et de focaliser votre recherche sur une typologie de logement en particulier. Quelle que soit votre situation, rechercher un logement prend du temps. Il est donc nécessaire d’y être bien préparé afin d’optimiser sa recherche, le coût de l’opération et de mettre toutes les chances de son côté.

Quel est votre projet immobilier ?

Étape incontournable, vous en connaissez déjà surement les principales composantes. Il est cependant nécessaire de mettre à plat le type de bien et les raisons de votre volonté d’acheter. En discuter entre tous les membres de la famille permet de s’accorder et de gagner du temps.

 Pour quelle raison souhaitez-vous acheter ?

  • Acquérir une résidence principale: vous souhaitez acheter une maison pour y vivre, vous et votre famille. L’achat d’une résidence principale est un projet de vie qui se conçoit sur du long terme.
  • Faire un investissement locatif: pour vous constituer un complément de revenus et/ou créer et développer votre patrimoine immobilier en achetant une maison dans l’optique de la mettre en location.
  • Devenir propriétaire d’une résidence secondaire: rien de mieux que d’être propriétaire de sa maison de vacances et de pouvoir y aller dès que l’envie vous en prend.

 Devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement ?

Le choix se fait avant tout sur une question de préférence de cadre de vie : le calme et la sérénité de la campagne ou la facilité de transport et d’accès à la culture de la ville. Au-delà de ces préférences personnelles, il est important de noter que les prix d’une maison sont plus élevés que ceux d’un appartement. En moyenne, le prix d’une maison représente 8 fois les revenus annuels bruts d’un foyer suisse. Un appartement, quant à lui, présente un ratio plus faible de 6 fois les revenus d’un ménage.

 Acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

Acheter un bien neuf permet de s’assurer la tranquillité d’esprit : un bien neuf permettra de ne pas avoir de mauvaises surprises et de travaux à prévoir. Il peut s’agir de programmes immobiliers déjà terminés ou d’achat sur plan, ou d’une construction individuelle pour laquelle vous déterminez exactement votre projet selon vos exigences.

Acquérir une maison ancienne permet d’accéder à des logements en centre-ville ou des lieux de caractère. Cela peut aussi permettre de faire des économies sur le prix d’achat lorsque des travaux sont à prévoir. Il sera nécessaire de bien les budgétiser en faisant réaliser des devis par des artisans.

Quel est le secteur géographique où vous êtes mobile ?

Déterminer le secteur dans lequel vous recherchez votre maison se réalise en fonction de votre lieu de résidence, des possibilités de transport (routes, transports en commun, pistes cyclables, etc.) et du temps que vous voulez consacrer à vos déplacements. Passé cette étape, la recherche sera d’autant plus précise, quartier, ville, nombre de kilomètres, à chacun ses critères. En revanche, tenez toujours compte des éventuels embouteillages et des heures de pointe lors de vos calculs.

Déterminez votre budget

Estimer le budget dont vous disposez pour votre achat est essentiel pour savoir si votre opération est cohérente. Pour connaître l’enveloppe globale de votre projet, il est nécessaire de prendre en compte toutes vos ressources, également appelées fonds propres, tels que l’épargne personnelle (contrats d’épargne, assurance-vie, etc.), la prévoyance professionnelle (deuxième pilier) et la prévoyance privée (troisième pilier). À ceci, il convient d’ajouter les fonds de tiers, c’est-à-dire le crédit immobilier hypothécaire auquel vous pouvez prétendre. Pour en obtenir une estimation, il est tout à fait possible de recourir à un simulateur de crédit hypothécaire ou de prendre contact avec un conseiller financier. Créditgram vous permet d’obtenir une réponse rapide pour toutes vos demandes d’étude de projet immobilier.

 Une fois votre budget déterminé, la question principale à se poser est la suivante : des biens sont-ils disponibles dans le secteur géographique que je souhaite et avec mes critères ? Si la réponse est non, quels compromis suis-je prêt à faire ? Il est tout à fait possible de visiter des biens au-dessus de votre budget dans la mesure où une marge de négociation existe souvent avec le vendeur. Attention tout de même à ne pas oublier les frais annexes qui se rajoutent au prix de vente du bien et de toujours conserver une partie d’épargne disponible en cas d’imprévu.

 Voici un exemple de projet équilibré :

Avec des fonds propres de 30 000 francs et un crédit hypothécaire de 170 000 francs, le total des ressources s’établit à 200 000 francs.

L’appartement acheté coûte 190 000 francs auquel il convient d’ajouter 10 000 francs de frais (notaire, enregistrement, etc.), soit un total d’emplois de 200 000 francs.

L’opération est donc équilibrée, l’ensemble des ressources de l’emprunteur permettant de couvrir la totalité du projet.

Apparté sur les frais d’acquisition

Devenir propriétaire d’une maison ne se limite pas à régler le prix de vente. Il est également nécessaire de s’acquitter d’un certain nombre de frais. Bien les connaître permet de les inclure dans son budget et donc de prévoir une certaine somme d’argent à cet effet. Une bonne estimation de ces frais consiste à appliquer un taux de 3 % à 5 % sur le prix de vente. Cela permet de couvrir les frais de notaire, les droits d’enregistrement, les frais liés à la réalisation du crédit maison, etc.

En dehors des frais à régler à l’achat, être propriétaire nécessite également de régler certains frais spécifiques chaque mois ou chaque année (cotisation d’assurance, entretien, travaux, etc.). Notamment, lorsque vous devenez propriétaire d’un bien immobilier localisé en Suisse, il est nécessaire de s’acquitter d’un impôt appelé « impôt sur la valeur locative ». Le montant de cet impôt équivaut aux loyers théoriques qui seraient perçus si le bien concerné était mis en location et non pas habité par son propriétaire. Le choix de l’amortissement de votre acquisition aura une incidence très importante sur cet impôt. En effet, le calcul est basé sur la part qui est réellement détenue par l’emprunteur. En amortissant beaucoup, il détient une part plus importante du bien immobilier et l’impôt sur la valeur locative sera d’autant plus important.

Deuxième étape : trouver la maison de ses rêves

Après avoir défini les grandes lignes de votre projet d’achat immobilier et maintenant que vous connaissez votre budget, vous pouvez commencer à éplucher les annonces immobilières des agences, les sites internet et à programmer vos premières visites.

Tous les points à observer lors d’une visite

Les premières visites peuvent être signe de coups de cœur ou de déconvenues. Bien s’y préparer et savoir ce qu’il est nécessaire de regarder est essentiel. Voici une liste de questions qui vous permettra d’y voir plus clair, pièce par pièce.

  • La cuisine : est-elle équipée ? Est-il nécessaire d’acheter de l’électroménager neuf ? Est-elle ouverte ou séparée ?
  • Les chambres : combien y en a-t-il ? Quel est leur état ? Disposent-elles de placards intégrés ? De douches attenantes ?
  • La salle de bain ou salle d’eau : douche ou baignoire ? Les WC sont-ils séparés ou à l’intérieur ?
  • Le salon : est-il suffisamment grand ?
  • La disposition générale de la maison : est-elle en rez-de-chaussée ou sur plusieurs étages ? Les escaliers sont-ils pratiques ? Quelle est l’orientation ?
  • L’état extérieur : des fissures sont-elles apparentes ? La façade a-t-elle besoin d’être rafraichie ? Quel est l’état du portail ? Le jardin est-il suffisamment grand ? Y a-t-il une piscine ?
  • Le quartier : y a-t-il des voisins ? Une mitoyenneté ? Des axes bruyants à proximité (route, voie ferrée, couloir aérien, etc.) ?

Et bien entendu, quel est votre ressenti ? Avez-vous un coup de cœur ? Vous sentez vous bien dans votre potentiel futur logement ? Tous ces éléments vous permettront de vous positionner et de savoir si vous souhaitez faire une offre.

Conclure l’achat d’un bien immobilier

En réalisant plusieurs visites, vous pourrez comparer l’offre de biens immobiliers qui respectent tout ou partie de vos critères. Cependant, il est parfois difficile d’établir un comparatif entre deux biens assez peu ressemblants. Se focaliser sur le prix moyen du m² est un bon moyen de repère. Par ailleurs, n’hésitez pas à négocier le prix du logement. Si des travaux sont à prévoir (rénovation, remise aux normes, rafraichissement, etc.), montrer des devis au vendeur est un bon moyen d’obtenir un rabais. À nouveau, le prix au mètre carré peut également vous servir d’argument. Enfin, n’oubliez pas qu’une négociation doit se faire dans la limite du raisonnable et le résultat dépend beaucoup de l’offre et de la demande. Dans des secteurs très plébiscités, il sera d’autant plus difficile de négocier et le risque qu’un autre acheteur fasse une offre plus haute existe.

Troisième étape : souscrire un crédit maison

Votre projet d’achat immobilier touche désormais à sa fin. Cependant, une étape primordiale demeure : obtenir un crédit hypothécaire pour pouvoir conclure l’achat de votre maison. Pour cela, vous pouvez faire appel à des organismes bancaires ou des sociétés de crédit. En vous suivant tout au long de votre projet, depuis ses prémices jusqu’à sa réalisation finale, Créditgram est interlocuteur de choix pour l’achat de votre maison ou de votre appartement. Les propositions de crédit hypothécaire que nous établissons pour nos clients sont en adéquation avec leur situation financière et fiscale.

 Nous savons qu’un projet immobilier nécessite du temps, de la réflexion et surtout d’être bien accompagné. C’est pour cette raison que Créditgram vous propose d’étudier votre demande de financement de façon individualisée. Vous pouvez dès à présent prendre contact avec l’un de nos conseillers pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin.